Skip navigation

Bookboon.com The best way to educate yourself

Les démarches de contrôle dans l’assurance

Le contrôle interne regroupe l’ensemble des sécurités contribuant à la maîtrise de l’entreprise et a pour but l’optimisation des performances (management de la qualité perçue par le client), la pertinence de l’information décisionnelle et sa bonne circulation (contrôle de gestion), ainsi que la sauvegarde du patrimoine et le respect des directives européennes et internationales (audit interne).

 

Dans le secteur de l’assurance, cette préoccupation s’inscrit dans une perspective proactive compte tenu de l’inversion du cycle d’exploitation. En effet, la bonne maîtrise des risques par l’assureur implique naturellement l’obligation de déterminer à priori la fréquence et le coût des sinistres à venir pour ne pas immobiliser inutilement du capital-risque. Le délai entre la date de survenance du sinistre et le moment de son règlement, variable selon la branche, contraint l’assureur à actualiser en permanence ses systèmes d’information de gestion et de contrôle et l’évaluation de ses engagements financiers sur le long terme vis-à-vis des assurés.

Ces contraintes inhérentes à l’activité assurantielle nécessitent la mise en œuvre d’outils et de techniques de contrôle interne spécifiques, permettant de garantir la vente de sécurité en amont et le règlement des prestations en aval. Il s’agit de prévenir tout risque de défaut de paiement et de faillite de l’un des acteurs de la chaîne assurantielle et ce, quelle que soit la branche pratiquée.
C’est la raison pour laquelle, ces trois disciplines ont été présentées au sein d’un même ouvrage à destination de tous les acteurs de l’assurance, preneur de risque, réassureur, bancassureur, souscripteur, assisteur, commercial ou distributeur, soumis, de près ou de loin, aux exigences du contrôle interne dans la mouvance de Solvabilité II et de la DDA (Directive Distribution Assurance), ainsi qu’aux étudiants de l’enseignement supérieur.

L’étude conjointe du contrôle de gestion, de l’audit interne et du management de la qualité se justifie en outre par la complémentarité de leurs objectifs et de leur raison d’être. Faciliter la mise en œuvre de la stratégie assurantielle dans une optique de gestion et de prévention des risques et dans un souci d’amélioration de la profitabilité et de l’efficacité opérationnelle de tous les acteurs de l’acte d’assurance. Il y a dans les trois matières un objectif de surveillance des opérations techniques, commerciales et financières, mais aussi une nette volonté de répondre aux exigences des directions et des managers et aux attentes et aux besoins des clients.

Le lecteur pressé trouvera en tête de chacune des trois disciplines (Contrôle de gestion, audit interne et management de la qualité) les idées-force qui président à leur raison d’être et à leur mise en œuvre.

 

Cliquez ici pour lire le eBook de Donat Nobilé : Guide de la visibilité professionnelle